Le BIM est aussi bien une méthode de travail qu’une représentation digitale des caractéristiques physiques et fonctionnelles d’un bâtiment en 3D. La maquette numérique peut contenir toute sorte de renseignements pertinents concernant les objets modélisés, ainsi que des informations sur le planning et le coût de construction.

Le BIM permet le partage d'informations fiables et pérennes tout au long de la durée de vie d'un ouvrage, de la conception à l’exécution, l’exploitation jusqu’au démantèlement et à la réutilisation des matériaux ou éléments de construction. Cette approche révolutionnaire stimulera indubitablement l’économie circulaire et améliorera de façon significative la construction durable et la qualité de vie des utilisateurs des nouveaux édifices.

Grâce aux nouvelles technologies et à des logiciels plus performants, les architectes, les ingénieurs et les entreprises accroîtront leur productivité de par une meilleure collaboration, ce qui permettra entre autres de procéder à des analyses plus fines de variantes afin de choisir celle qui présentera le meilleur rapport qualité / prix pendant tout le cycle de vie de l’ouvrage. Avec comme corollaire que, par rapport aux méthodes classiques de conception actuelles, des économies substantielles par exemple sur les quantités de matériaux de construction utilisés et sur la quantité d’énergie consommée pourront être réalisées.

Finalement, les maîtres d’ouvrages tablent sur une réduction des délais d’achèvement et des coûts totaux des projets, voire des coûts de maintenance.

Le CRTI-B GIE, qui est la seule plateforme au Luxembourg qui rassemble depuis plus de 25 ans tous les acteurs de la construction, définit la stratégie nationale du BIM au Luxembourg.

L’objectif à court terme est de mettre à disposition les outils de base nécessaires à l’implémentation du BIM au Luxembourg, tels que des documents définissant à chaque phase du projet les caractéristiques minimales des maquettes numériques, les processus de collaboration, les nouvelles tâches et responsabilités de chaque intervenant, etc. Plusieurs groupes de travail au sein du CRTI-B sont en charge d’élaborer ces documents. Une première version de ce « guide » luxembourgeois devrait être disponible au début du deuxième trimestre 2017.

L’étape suivante consistera à éprouver le guide et les nouvelles méthodes dans des projets pilotes au Luxembourg.

La première mise à jour du «guide» luxembourgeois est prévue après l’analyse des retours d’expérience recueillis lors des premiers projets pilotes, soit au plus tôt en 2019.

Ce projet est cofinancé par l’Union européenne. L’Europe s’engage avec le Fonds européen de développement régional (FEDER).

Si vous voulez vous impliquer dans ce projet, n'hésitez pas à nous contacter.

Publication: 09/12/2016