Recherche  
 Recherche avancée
HOME
Version imprimable   Liens   Signet   FAQ   Contact   Plan du site





Matériaux de Construction






  / Home / Matériaux de Construction / Plaques de plâtre

Plaques de plâtre

Introduction
Check-list
Fiche de données


Introduction

  Haut de page   
Les plaques de plâtre sont constituées d'une structure en plâtre et d'un revêtement en carton. La structure en plâtre peut être enrichie de différents additifs de manière à modifier certaines propriétés spécifiques. Il existe entre autre les plaques suivantes: les plaques de plâtre de construction, les plaques de plâtre pare-feu, les plaques de plâtre imprégnées de construction et les plaques de plâtre imprégnées pare-feu1.

Les propriétés principales des plaques proviennent de la combinaison de la structure en plâtre et du revêtement en carton. Ce dernier sert de renforcement pour les forces de traction, alors que la partie en plâtre agit sur la résistance à la flexion.

Dans le cas où les plaques sont encore retravaillées lors de la production (perforées, saignées, munis d'un revêtement), elles sont considérées comme plaques retravaillées mécaniquement. Sinon elles sont considérées comme provenant directement de la chaîne de montage.

Les plaques provenant directement de la chaîne de montage ont les arêtes en longueur couvertes par du carton, pouvant être profilées différemment selon le domaine d'application respectivement selon la méthode de colmatage. Les arêtes en largueur ne sont pas pourvues de carton. [3]

Les plaques de plâtre sont particulièrement utilisées comme revêtement de murs et de plafonds, comme plaques de protection pour des murs de montage ainsi que pour la production d'éléments préfabriqués. [44]

Check-list

  Haut de page   
  • Eviter les plaques de plâtre renforcées de carton, car celles-ci contiennent du polystyrène, respectivement de la mousse en polyuréthane, qui peuvent potentiellement émettre du styrène ou des isocyanates (PU).

Fiche de données

  Haut de page   
Production
Constituants [3]
Gypse naturel et/ou chimique2, eau, carton, additifs (amidon polysilaxane pour les plaques imprégnées, fibres de verre pour les plaques pare-feu)
Demande en énergie renouvelable, en MJ/kg [6]
0,85
Demande en énergie non-renouvelable, en MJ/kg [6]
5,21
Potentiel d'effet de serre, en kg éq. CO2 / kg [6]
0,35
Acidification, en g éq. SOx / kg [6]
1,18
Photosmog, en g éq. éthylène / kg [6]
0,05
Demande en énergie renouvelable, en MJ/m2 3
16,15 (19)
Demande en énergie non-renouvelable, en MJ/m2
98,99 (19)
Potentiel d'effet de serre, en kg éq. CO2 / m2
6,65 (19)
Acidification, en g éq. SOx / m2
22,42 (19)
Photosmog, en g éq. éthylène / m2
1,14 (19)
Lieu de production
Europe
Remarques particulières [3]
émissions de poussières potentielles, généralement le plâtre est transporté par des conduites fermées. Rejets de production peuvent être réutilisés dans le prodécé.
Mise en œuvre
Masse volumique en kg/m³ [3]
900-950
Conductivité thermique en W/(mK) [3]
0,21
Réaction au feu [3]
A2 pour plaques à surface scellée et minimum 12,5 mm d'épaisseur, sinon B1
Remarques particulières [3] /
Substances toxiques
émission de poussières lors de travaux de fraisage et de découpage
Utilisation
Domaine d'emploi [3]
Eléments internes, revêtement de murs et de plafonds sur sous-construction, cloisons, faux-plafonds, sols creux
Plaques imprégnées : applicables dans des locaux humides et sur le côté extérieur de murs de façade
Durée de vie typique, en années [5]
50 (cloisons), 45 (revètement de plafonds, faux-plafonds)
Entretien
-
Remarques particulières [3] /
Substances toxiques
Des plaques en plâtre assemblées avec un matériau isolant sont également disponibles, siloxanes
Climat intérieur
+respirant,
+ antistatique
Fin de vie
Valorisation [3]
Dans le cas de triage des déchets selon différents produits, l'utilisation des déchets de production, de mise en œuvre et en fin de vie comme anhydride est possible. Une valorisation des plaques en fibre de verre n'est généralement pas possible.

2 désulfogypse issu de la désulfuration des fumées

3 Les valeurs entre parenthèses indiquent la masse surfacique en kg/m2 pour laquelle le calcul a été effectué. On a supposé une épaisseur de 2 cm. Ces valeurs ont également été utilisées pour le calcul du potentiel d'effet de serre, du potentiel d'acidification et du photosmog.

  DOCUMENTS ATTACHÉSFICHIERS
  Plaques de plâtre 2.01

100 ko